Flyer Uproc6 9.50

Paiements 100% sécurisés
10 249,00 €
TTC

Avec l’Uproc6 9.50, Flyer propose certainement l’un des VTT à assistance électrique le plus performant du marché. Avec son cadre en carbone, ses suspensions Fox Factory, son moteur Bosch coupleux et puissant, ce bolide taillé pour l’enduro fait trembler la concurrence. Équipé également du système de dérailleur et de tige de selle sans fil Sram Axs, ce vélo offre les composants les plus hauts de gamme et les plus aboutis du marché.

Taille vélo :
Coloris :
Quantité EN STOCK

  Garanties sécurité

Paiement en ligne 100% sécurisé

  Politique de livraison

Livraison à domicile en 24/72h

  Click and Collect

Retrait gratuit dans le magasin de votre choix

FLYER UPROC 6 2022

Découverte du FLYER UPROC 6 2022 par Julien.

À la fin de cette dernière journée de ride avec le Flyer Uproc 6 9.50 2022, je ne savais pas réellement si cette sensation de vitesse, de contrôle, de fun venait de la piste absolument magique et shapée à la perfection que nous venions de rider ou plus simplement du vélo assurément vif et tonique que je venais de rouler… Après réflexion, probablement un peu des deux ! 

Quel bonheur et quelle chance pour un passionné comme moi de mêler les trails sauvages, rapides et engagés de Corse sous un soleil magnifique d’hiver, le tout au guidon d’un monstre comme le Flyer Uproc 6.

Moi c’est Julien, du vélo j’en fais depuis que je suis petit …et ça fait un moment parce-que je viens de fêter mes 30 ans ! 

J’en entend déjà certains : « 30 ans, déjà sur un vélo électrique ?! » 

A ceux là je répond : Y’a pas d’âge pour claquer du pognon et prendre son pied sur un vélo, électrique ou non ! 

Revenons-en à nos moutons; En 30 ans de passion, j’en ai testé des vélos, des Yéti, des Santacruz, des Moustache… En plus je travaille chez BO BICLOU, du coup ce ne sont pas les occasions qui manquent ! Mon truc à moi c’est l’enduro, de Madère à Finale Ligure en passant par les trails du Portugal ou les gros rides entres potes dans les hors pistes de Morzine… tout est bon ! 

Du rapide, du sinueux, de la pente, de la boue, des cailloux.. Dans le vélo : j’aime tout ! 

Cet hiver j’ai vendu mon ancien vélo, un Moustache Trail 10 2021 et j’avoue qu’avec l’arrivée du soleil et du printemps j’étais maintenant très impatient de recevoir ma nouvelle monture, commandé il y a 9 mois, j’ai nommé le FLYER Uproc 6 9.50 2022. 

Pour bien commencer la saison et « baptisé » comme il se doit mon nouveau jouet je quitte la grisaille Seine-et-Marnaise et m’envole pour 15 jours en Corse !

Un bon ami, j’ai nommé le grand Edouard habite Calvi, je vais le rejoindre pour qu’il me serve de guide… A moi la charcuterie, le soleil et les bons rides !

Arrivée sur place, quelle chance, le soleil brille, pas un nuage, la vue de ma petite maison de location est a couper le souffle et je trépigne déjà d’impatience… Je sort mon nouveau vélo, monte mes pédales, charge mes batteries (j’y reviendrai plus tard)  et fais le tours de ma nouvelle machine histoire d’ajuster les suspensions, régler mes leviers de freins…

Equipements du Flyer UPROC 6 9.50 2022

Commençons par le cadre : c’est beau, très beau ! La forme des tubes, la géométrie, le look général agressif et racé et les finitions irréprochables du châssis font avant même l’essai du Flyer Uproc 6 2022, un franc coup de coeur. Je suis impressionné par la dimension des bases, des haubans, du support d’amortisseur, de la douille de direction et de l’ensemble assez massif de biellettes, du carbon, du carbon, rien que du carbon ! Avec tout ça je prend conscience que mon nouveau jouet risque d’être rigide… Je croise les doigts pour qu’il ne le soit pas trop, du moins pas au détriment du confort et de la tolérance, parse que la Corse… c’est rocailleux ! On verra bien…

Je n’avais pas roulé sur un mulet bike (27,5 derrière /29’’ devant) depuis mon premier Moustache en 2017 ! J’avais à l’époque adoré sa fluidité lors des franchissements tout en gardant des bases courtes pour un vélo bien joueur et je m’étais franchement demandé pourquoi la marque vosgienne avait abandonné cette composition l’année suivante. 

Niveau équipement, j’avoue que je me suis fais plaisir en optant pour le plus haut de gamme. 

Chez Flyer, dans la famille des Uproc 6, il y a 3 versions, le Uproc 6 6.50, le Uproc 6 8.70 et le top du top : le Flyer Uproc 6 9.50.

Dans tous les cas l’ensemble châssis, moteur, batterie, écran reste le même et existe dans 2 coloris : Anthracite ou Curcuma. 

Côté couleur, j’ai beaucoup hésité, le Curcuma est juste incroyable, superbe, moderne, racé, l’anthracite beaucoup plus sobre mais avec le contraste des suspension Kashima, je trouve l’ensemble particulièrement chic… bref, j’ai opté pour le noir, allez savoir pourquoi !

En ce qui concerne l’équipement : pas un compromis ! 

Un moteur Bosch Performance CX comme sur mon Moustache, une valeur sure, dynamique, fiable, résistant à toute épreuve et surtout un réseau de magasins fiables et formés partout en Europe. En cas de panne, je ne veux pas rester en carafe 10 jours ! Batterie Powertube 625Wh, Fast chargeur 6A, 3h de charge en moyenne pour mon vélo. Ah, petit détail, sur la gamme Flyer Uproc 6, c’est un écran Kiox d’origine pour tout le monde, super complet, il permet une grande interactivité, navigation, reporting, performances…

Niveau suspension, c’est simple : 160 mm derrière / 170 mm devant avec un ensemble FOX Float X Factory Trunnion / et une FOX 38 Float Factory. Un MUST ! Un système assez intuitif au niveau des réglages, une grande plage de possibilités, de la fiabilité, de la robustesse, un vrai kit ENDURO !

Heureusement les mécanos chez BO BICLOU ont pré-ajuster les grandes lignes… il ne me restais plus que quelques réglages de finition sur le terrain. 

Côté roues : Un Maxxis Assegai 3C devant et un Minion DHF derrière montés sur une paire de roues DT Swiss HX 1501 Spline 30 2022 en 29’’ devant et 27,5’’ derrière, le tout, en tubeless. On ne va pas se mentir, sur ce type de vélo, c’est LA paire de roues qu’il nous faut ! Solide, rigide mais pas trop, sobre et efficace… c’est Suisse quoi ! 

La transmission est composée d’un pédalier maison et d’un groupe SRAM AXS 12 vitesses (10/50), un système intelligent, électrique et sans fil, dont nous parlerons plus loin. Le tube de selle est lui aussi connecté au système AXS et monté en 150mm sur mon vélo en taille Large. 

Pour les batteries, je les recharge toutes les 3/4 sorties environs. C’est très rapide.

Pour le freinage du Uproc 6 9.50, Flyer a opté pour les magnifiques freins Magura MT7 HC3. Comme les roues, la transmission ou les suspensions, rien n’est laissé au hasard. Des freins incroyablement puissants, progressifs à souhait, sensibles, fiables, endurants et bénéficiants d’un « touché » optimal quelles que soient les conditions.

Le reste des composants est assez sobre avec un cintre FLYER en 780mm, potence FLYER, selle Fizik Alpaca et bien entendu la superbe béquille latérale en aluminium… Mais non j’déconne !

Au bout d’un moment (3H00 environ) : mes batteries sont chargées !! 

Un casque, un short, une paire de Five-ten et GO ! 

Essai du Flyer UPROC 6 2022

J’était trop impatient pour attendre l’arrivée de mon pote Edouard le lendemain, du coup j’ai trouvé une petite rando sympas avec un profil bien technique, visiblement il y aura du franchissement, une quarantaine de bornes… histoire de se dégourdir les jambes ! 

Après 20 minutes de montée avec une vue de dingue mais sans grand intérêt, j’atteins le village de San Antonino, me voila au départ, je suis chaud bouillant, je pars à bloc ! 

Ça tape dans tous les sens, je suis sans cesse à la limite,  j’ai chaud, je ne suis pas concentré, je subit littéralement le terrain, au bout de 2 minutes je m’arrête net dans un rocher ! 

« Putain mais c’est ultra dangereux ce spot ! » Moi qui partais sans gant ni genouillère, pour une « balade » histoire de voir un peu comment se comporte le vélo… J’avoue que je suis un peu dérouté ! 

Je me fais chahuter dans tous les sens, il y a des ravins des deux côtés, des éboulis, mes manivelles raccrochent très souvent dans les rochers, le chemin « partagé » est clairement un chemin piéton méga rocailleux et franchement j’en chie ! Il y a des ronces de tous les côtés, des dalles glissantes, des racines, bref c’est hyper difficile !

Je porte un peu le vélo, je pousse, je met souvent le pied a terre… Je ne suis pas bon ! Pas bon du tout ! Passé un court instant à me plaindre tout seul… Je prend les choses en mains, j’enlève mon coupe vent, je ressert mon sac, je durci un poil les suspensions, j’ajuste ma hauteur de selle, et, plus déterminé que jamais et surtout conscient du niveau d’engagement général du spot, je repart.

Doucement, je prend confiance, j’y vais tranquille, plus je roule et plus je me sent bien, je commence doucement a comprendre comment fonctionne le vélo, contrairement à mon Moustache, celui la, rien ne sert de le brusquer, il fait parti de ces vélos ou tout semble facile a condition d’être en confiance et de le laisser travailler. Et plus ça va, plus je me sent bien, plus les franchissement me semblent aisés, plus les descentes vont vite, je saute dans tous les sens, manuals et dérapages, je m’éclate !

Passé une quinzaine de kilomètres, c’est maintenant clair : Je prend mon pied et je roule vite, en bas d’un méchant pierrier je réalise que je roule même très vite ! Le départ du spot était commun à l’itinéraire de rando pédestre mais 2 kilomètres plus loin, nos chemins se séparent et là, c’est un régal ! De beaux appuis, un Trail technique ultra rapide, des paysages grandioses avec une vue plongeante sur la Méditerranée… Bref le rêve !

Me voila arrivé sur le littoral après 1h00 de descente, je suis épaté par le comportement de mon nouveau vélo ! Rien à voir avec mon précédent bike. Il n’a rien d’un vélo polyvalent, pépère comme pouvait l’être mon Moustache. On est clairement sur une arme ! Un vélo qui peut correspondre selon moi à tous les utilisateurs, du randonneur au descendeur, mais surtout à ceux qui aime les cailloux, la pente, les mangeurs de D-, les enduristes, les vrais ! Dans le rapide, il ne bronche pas, fait preuve d’une stabilité à toute épreuve, il est collé au sol, un rail, les racines, les dalles, les roches instables … il ne bouge pas d’un poil et plus je vais vite, plus il me semble facile ! Belle prouesse, franchement.  

Dans le technique, le sinueux, il faut d’abord être attentif car le pédalier est très bas, du coup ça raccroche souvent, une fois cette donnée bien mémorisée, on adapte les relances, on utilise souvent l’extended boost du moteur Bosch dans les racines, les pierriers lents et techniques… Mais quel régal ! Si comme moi vous prenez depuis votre passage à l’électrique du plaisir en montée mais que votre véritable passion c’est la descente… alors vous n’avez plus qu’a changer de vélo ! J’ai enfin trouvé un bike capable de monter aux arbres, de m’accompagner sur une rando pépère, mais aussi et surtout de me donner un max de plaisir dès que la pente s’inverse. Je le compare facilement à mon Yeti SB 150 en musculaire, avec un vélo qui monte correctement, roule plutôt bien sur les sections plates mais qui clairement « déchire grave » en descente ! 

J’emprunte ensuite le chemin des douaniers pour longer le littoral un moment, je me laisse le temps de regarder le paysage, j’apprécie la position, le confort du vélo. Je roule pépère, ça monte légèrement puis ça redescend tranquille… 

La aussi, quel plaisir ! Je reviens même sur mes propos précédent : «Finalement ce vélo est aussi parfaitement adapté à un usage rando ! Il est même particulièrement appréciable dans ces conditions ! » Je roule, je roule, je roule, je le trouve confortable et bien pensé, la position permet de longues sorties, et finalement même sur des trails plats le plaisir est au rendez-vous. 

A force de rouler, je me perd, littéralement ! Je décide donc de remonter dans mon petit village haut perché par les chemins de 4X4 pour ne pas rentrer de nuit. Arrivé chez moi, comme le vélo est neuf, je check les serrages, rien n’a bougé, je charge la batterie pour le lendemain et profite penard de cette première soirée. 

Avis sur le Flyer Uproc 6 2022

Je ne vous décrirais pas la totalité des 15 jours passés en Corse mais comme j’ai vraiment pris mon pied, je vous conseille franchement les trails de Balagne, la Corse c’est magnifique, préférez les mois de Mars / Avril, après il fait trop chaud, il y a du monde, les gens sont moins cool. 

Il y en a vraiment pour tous les goûts. Du ludique, du beau, du montagneux, du littoral, du vallonné, du très technique, de la roche, de la forêt, du maquis, de l’épineux … Tout y est réunis et c’est franchement appréciable sur une même sortie d’avoir autant de diversité. 

En ce qui concerne l’ Uproc 6 9.50, j’ai été franchement époustouflé par son comportement, le fonctionnement de la totalité des composants, la vivacité du châssis… Honnêtement, à ce tarif, je n’en attendais pas moins ! L’ensemble est Ludique et joueur mais stable et rassurant dans la pente, agile mais prévisible, confortable et sportif… bref un super vélo, fun et très original de part son comportement.

Niveau fiabilité rien a redire sauf un tout petit bémol : la patte de dérailleur qui se desserre un peu trop souvent, problème réglé avec une goute de frein filet sur la visse de fixation. 

Après quelques très belles sorties, je ne regrette pas d’avoir opté pour la version luxueuse de l’Uproc; Tout fonctionne pour le mieux, c’est beau, c’est solide, c’est efficace… Je suis maintenant certain qu’il correspond à un grand panel d’utilisateurs en recherche de beau matériel quelque soit leur niveau, leur engagement, ou leur connaissance technique du domaine. Niveau finition, rien a redire, c’est incroyablement beau et bien pensé. Le cadre est extra. La batterie de 625Wh est suffisante, le moteur très performant, les freins, les roues, la transmission extra, les batteries du système AXS sont pratiques elles aussi et je ne me suis jamais retrouvé à plat.  

Enfin, pour la prise en main de la machine, soyez patient, comme pour une voiture de course, 

L’Uproc 6 demande un petit moment pour comprendre le fonctionnement, appréhender le comportement, ajuster correctement les suspensions pour pouvoir exploiter à 100% cette merveille de technologie. Je peux conclure en garantissant que c’est de loin le meilleur VTT AE que j’ai roulé jusqu'a aujourd'hui alors BRAVO et merci Flyer !

Diamètre des roues 

 29″ / 27.5″

 

 

Forme de cadre               

 Haut (Gents)

 

 

Couleur du cadre 

 Curcuma Gloss ou Anthracite Satin

 

 

Qualités du cadre 

 FLYER Engineered, Carbon, 4-Link Suspension, 160 mm Travel

 

 

Matériau du cadre 

 Carbon

 

 

Détails sur le cadre 

 Internal Cable Routing, Boost 12 x 148 mm

 

 

Taille du cadre 

 S, M, L ou XL

 

 

Amortisseurs

 Fox Float X Factory, 205 x 65 mm Trunnion

 

 

Fourche

 Fox 38 Float Factory, 170 mm travel, 15 x 110 mm Boost

 

 

Moteur 

 Bosch Performance Line CX

 

 

Niveaux d’assistance 

 4 niveaux d’assistance (mode E-Mountainbike inclus)

 

 

Assistance au pédalage 

 Jusqu’à 25 km/h

 

 

Aide à la traction 

 Aide à la traction jusqu’à 6 km/h

 

 

Batterie

 Bosch PowerTube 625 (625 Wh / 17.4 Ah / 36 V)

 

 

Écran 

 Bosch Kiox

 

 

Type de transmission 

 Dérailleur

 

 

Changement de vitesses 

 SRAM X01 Eagle AXS, 12 Speed, 10-50t

 

 

Freins 

 Magura MT7 HC3 Lever, 220/203 mm

 

 

Potence

 FLYER Alloy, 31.8 x 40 mm, 3°

 

 

Guidon

 FLYER Alloy 780 mm, 9°, 25 mm

 

 

Selle 

 Fizik Alpaca Terra

 

 

Tige de selle 

 Sram Reverb AXS, 100 (S) / 125 (M) / 150 (L-XL) mm travel, 34.9 mm

 

 

Moyeu avant 

DT Swiss HX 1501 Spline 30

 

 

Moyeu avant 

DT Swiss HX 1501 Spline 30

 

 

Moyeu derrière               

 DT Swiss HX 1501 Spline 30

 

 

Pneus 

 Avant = Maxxis Assegai 3C DD TR 29 x 2.50 / Arrière = Maxxis Minion DHF 3C DD TR 27.5 x 2.50

 

 

Pédales              

 VP 532

 

 

Chargeur 

 Bosch Fast Charger 6A

 

 

Poids avec batterie 

 env. 25 kg

 

 

Poids de la batterie 

 env. 3.5 kg

 

 

Poids total admissible 

 env. 140 kg

Informations complémentaires

Année du modèle
2022
Moteur
BOSCH Performance Line CX
Batterie
Bosch PowerTube 625Wh
Ecran
Bosch Kiox
Dérailleur AR
Sram X01 Eagle AXS 12v
Pneus
Montent aux arbres !
Garantie
5 ans pour le cadre et à 2 ans pour les composants du vélo ainsi que le système de motorisation Bosch

Pas de commentaires client pour le moment.

Nouveau compte S'inscrire